EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» My NRJ «««

PHILIPPE KATERINE

  • Nom : PHILIPPE
  • Prénom : Blanchard
  • Date de naissance : 08/12/1968
  • Lieu de naissance : Chantonnay
  • Nationalité : française
  • L'inclassable Philippe Katerine est chanteur, auteur, compositeur, réalisateur, acteur et maintenant écrivain. Un look rétro et des musiques délirantes, il est un ovni de le musique française.

Biographie

Philippe Katerine grandit dans une famille catholique et traditionnelle.
Adolescent, il s’intéresse à la musique et monte un groupe aux influences anglo-saxonnes.
La révélation liée à la musique s’est vraiment faite le jour où Philippe Katerine a acheté un magnétophone quatre pistes.
Il commence à composer des chansons et enchaîne les boulots en tout genre, projectionniste, présentateur du journal dans une radio locale, employé chez Citroën et même professeur de gymnastique dans un lycée.
Philippe Katerine pratique également le basket ball à haut niveau. Les mariages chinois et l’éducation anglaise

Poussé par ses proches, il sort en novembre 1991 son premier album « Les mariages chinois » qui sera suivi d’une deuxième édition l’année suivante « Les mariages chinois et la relecture ».
Angoissé de nature, Philippe Katerine n’aime pas sa voix et n’aime pas s’entendre chanter. Il se met en retrait.
Il continue tout de même à écrire des chansons et nous livre en 1994 un second album intitulé « L’éducation anglaise » interprété cette fois par sa sœur Bruno et sa compagne Anne. Mes mauvaises fréquentations

Philippe Katerine décide de s’ouvrir et reprend confiance en lui pour poser sa voix sur un troisième album « Mes mauvaises fréquentations » sorti en 1996. Sur sa lancée, il entame une tournée mondiale passant par le Japon.

En 1997, les Sœurs Winchester chantent Katerine. Il compose un album pour ses deux chanteuses anglo-japonnaises.

En tant qu’homme éternellement insatisfait, Philippe Katerine édite deux nouveaux albums « L’homme à trois mains » et « Les créatures » en collaboration avec The Recyclers.

Ce sont ces albums qui vont marquer un tournant dans la carrière de Philippe Katerine, lui qui est toujours resté hors du circuit commercial. Beaucoup de musique et un peu de cinéma

Il compose un album pour son actrice préférée Anna Karina intitulé « Une histoire d’amour ».

Passionné aussi de cinéma, il participe au film « Nom de code : Sacha », un court métrage de Thierry Jousse.

A la même époque, il écrit le titre « Ma rencontre » pour l’album « The Sssound of Mmmusic » de Bertrand Burgalat.

Il enchaîne avec la composition du nouvel album « Azul » de sa compagne Héléna.

En janvier 2002, il retourne en studio avec The Recyclers pour l’enregistrement de l’album « 8ème ciel » qui est sorti au début du mois de novembre 2002 et qui le conduit sur la scène de l’Olympia le 11 novembre 2002.

Il écrit la musique du film « Un homme vrai » des frères Larrieux et apparaît dans le film « La vérité sur Charlie » de Jonathan Demme.

En 2003, il se lance dans la réalisation d’un court métrage « 1 km à pied » et d’un long métrage « Peau de cochon » sorti en avril 2005.
Philippe Katerine fait aussi des apparitions dans les films « Peindre ou faire l’amour » des frères Larrieux et « Les invisibles » de Thierry Jousse.

Entre temps le troisième album d’Héléna Noguerra, « Née dans la nature », co-écrit avec Philippe Katerine sort en 2004. La révélation

En 2005, The Herbaliser, le groupe londonien hip hop electro, sollicite Philippe Katerine pour leur album. Il écrit le titre « Serge », en hommage à Serge Gainsbourg .

Nouvel album pour Philippe Katerine la même année, « Robots après tout » porté par le titre « Louxor j’adore ». L’accueil de ce titre est triomphal et l’album reçoit le titre de révélation de l’année aux Victoires de la musique 2006. S’en suit une tournée mondiale

En 2006, il compose pour le gagnant de la Nouvelle star, Christophe Willem , les tires « Le lycée » et « La tortue ».

Il investit un nouveau champ d’action avec la sortie du livre « Doublez votre mémoire ». Ce journal graphique sort en novembre 2007.

Assoiffé de collaborations et de rencontres, il compose l’album d’Arielle Dombasle « Glamour à mort » sorti en avril 2009.