EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

CHRISTOPHE LAMBERT

  • Nom : CHRISTOPHE GUY DENIS
  • Prénom : Lambert
  • Date de naissance : 29/03/1957
  • Lieu de naissance : New York, Etats-Unis
  • Nationalité : française
  • De son nom complet Christophe Guy Denis Lambert, Christophe Lambert voit le jour le 29 mars 1957 aux États-Unis, à New York. Une ville qu'il va pourtant quitter à l'âge de deux ans, son père étant diplomate à l'ONU en Suisse. Au cours de son enfance, Christophe Lambert développe déjà un intérêt particulier pour l'univers de l'art. Bien que son père lui montre d'autres chemins pour réussir dans la vie, il décide de poursuivre cette passion. Celle-ci ne tardant pas à le mener au coeur du succès.

Evènements

2007 - sortie du film "La disparue de Deauville"

Biographie

Les premiers pas

Après avoir raté son bac à l'âge de 18 ans, Christophe Lambert se retrouve à Londres pour suivre un stage auprès de la Barclay's Bank. Sur les conseils de son père, il va également intégrer une société de bourse à Paris. Le jeune homme n'abandonne pas pour autant son rêve de devenir acteur professionnel.

Vers le milieu des années 70, il décide de sauter le pas et réussit à passer le concours du Conservatoire de Paris. Talentueux et largement motivé, Christophe Lambert ne tarde pas à se démarquer.

Après avoir faire quelques apparitions dans des téléfilms dont « La dame de coeur » ou encore « Douchka », il va décrocher un rôle dans le film de Sergio Gobbi intitulé « Ciao, les mecs » en 1979. Une année plus tard, en 1980, il va également apparaître dans le film de Claude Barrois « Le bar du Téléphone » et dans « Une sale affaire » de Alain Bonnot.

Pendant quelques années, Christophe Lambert devra pourtant demeurer dans les coulisses de l'univers du cinéma. Ce secteur n'étant pas toujours aussi facile à percer, il aura encore à attendre quatre années pour pouvoir faire figurer son nom sur la liste dorée.

1984, est l'année où il va être sélectionné pour incarner le personnage de Tarzan dans « Greystoke, la légende de Tarzan ». Réalisé par Hugh Hudson, le film suscite facilement l'intérêt du public. Le succès est foudroyant et permet automatiquement à Christophe Lambert de franchir la porte de la célébrité. « Highlander »

Désormais sur le banc du succès, Christophe Lambert devient facilement la cible de plusieurs propositions de rôles. Au cours de l'année 1984 même, l'acteur participe déjà au tournage d'un autre long-métrage intitulé « Paroles et musique », un film d'Elie Chouraqui.

Il joue également un rôle dans le film de Luc Besson intitulé « Subway » en 1985.

Les moments de gloire ne font pourtant que commencer pour l'acteur. Une année plus tard, en 1986, il est choisi pour incarner le rôle principal du film « Highlander », réalisé par Russel Mulcahy. Le long-métrage, véritable révélation dans l'univers du fantastique, est accueilli avec de grandes acclamations.

L'immortel Highlander devenant même l'idole de bon nombre de fans. Christophe Lambert continuera de faire apparition dans les trois suites du film, « Highlander, le retour », toujours réalisé par Russel Mulcahy en 1990, « Highlander III », réalisé par Andrew Morahan en 1994 et « Highlander endgame » en 2000, réalisé par Douglas Aarniokoski.

Il participera également à la série « Highlander » au cours de l'année 1992.

Après « Highlander », il participe à de nombreux films à succès dont « Le sicilien » de Michael Cimino en 1987. Il s'aventure également à jouer dans plusieurs longs-métrages dans les années 90. Si l'on ne cite que le film de Carl Schenkel intitulé « Face à face » en 1992, « Hercule et Sherlock » de Jeannot Szwarc en 1996, ou encore le « Beowulf » de Graham Baker en 1999.

L'acteur jongle ainsi avec la comédie, science-fiction et le thriller, sans oublier le film d'aventure de Nils Gaup intitulé « Grand Nord » auquel il participe en 1995. Jusqu'à aujourd'hui

Au fil des années, Christophe Lambert commence également à s'intéresser au monde de la production de films. Désormais, en dehors de sa carrière d'acteur, il va collaborer avec bon nombre de grands réalisateurs pour des co-productions.

Il réalise entre autres le film « J'irai au paradis car l'enfer est ici » en 1997, aux côtés de Xavier Durringer. Il co-produit également les longs-métrages « Neuf mois » et « Génial, mes parents divorcent » avec Patrick Braoudé en 1991 ainsi que le film « Gideon » en 1999, avec Claudia Hoover.

On peut encore mentionner le long-métrage à succès « Resurrection » qu'il co-réalise avec Russell Mulcahy en 2000.

En même temps, Christophe Lambert continue de faire impression en tant qu'acteur. Il décroche entre autres le rôle principal dans le film « Vercingétorix: la légende du druide roi » en 2001 et retrouve le sommet du succès avec la comédie de Samuel Benchetrit intitulée « Janis et John » en 2003.

Aujourd'hui encore, l'univers du cinéma ne semble pas oser lâcher ce grand acteur. Après son succès dans le film de Sophie Marceau, « La disparue de Deauville » en 2007 et quelques apparitions au cours des années qui suivent, il sera à nouveau sur le grand écran dans « White material » de Claire Denis.

Un long-métrage attendu pour la fin de l'année 2009 dans lequel il partagera l'affiche avec Nicolas Duvauchelle et Isabelle Huppert.

Christophe Lambert fera également une apparition dans le téléfilm de Alain Berliner intitulé « En attendant Miller », aux côtés de François Berléand et de Thierry Frémont.