EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

TATA YOUNG

  • Nom : AMITA MARIE
  • Prénom : Young
  • Date de naissance : 14/12/1980
  • Lieu de naissance : Thaïlande
  • Nationalité : Thaïlandaise
  • Née d'un père américain et d'une mère thaïlandaise, Tata Young, Amita Marie Young de son vrai nom, est une chanteuse de pop, modèle et actrice eurasienne qui voit le jour le 14 décembre 1980 en Thaïlande. Depuis son enfance, elle se berce de mélodies et développe un intérêt particulier pour le monde des paillettes. Après avoir gagné un concours national de chant à l'âge de 11 ans, elle décide de poursuivre son rêve et décroche son premier contrat trois ans plus tard.

Evènements

1997 - sortie de l'album "Amazing Tata"

2004 - "I believe", premier album en anglais

2009 - sortie de l'album "Ready for love"

Biographie

Un début précoce

Le concours de chant national qu'elle gagne en 1991 permet à Tata Young de se faire remarquer dans le monde de la musique. À l'âge de 14 ans, après trois années de collaboration avec Yamaha Music, elle signe son premier contrat d'enregistrement chez GMM Grammy et sort son premier album « Amita Tata Young » une année plus tard.

Dès sa sortie, l'opus attire l'attention du public thaïlandais et se retrouve au sommet des charts. On peut également enregistrer un chiffre considérable dans les ventes avec plus d'un million d'exemplaires vendus en seulement 5 mois.

Un premier succès qui est loin d'être le dernier pour Tata Young.

Son deuxième opus « Tata 1.000.000 copies celebration » se vendra également à un exemplaire près, avec à l'honneur le titre « Chan rak thur », qui veut dire « je t'aime ».

Au fil des années 90, la renommée de Tata Young ne cesse de s'agrandir en Thaïlande. Après « Tata 1.000.000 copies celebration », elle sort l'opus « Amazing Tata » en 1997 et enregistre également deux albums « Happy birthday » et « Mos & Tata » au cours de la même année.

En 2008, elle sort un opus remix qu'elle baptise « Tata remix ». Dans la même foulée, la chanteuse se produit sur plusieurs scènes thaïlandaises et reçoit plusieurs récompenses pour ses performances.

Si l'on ne cite que le titre de L'album de l'année qui lui est attribué en 1995 pour son opus « Amita Tata Young », par la Radio Vote Awards. Sur le plateau international

Bénéficiant d'une réputation largement considérable en Thaïlande, Tata Young fut choisie, en 1996, pour représenter son pays lors du programme télévisuel « World Telly Broadcast ».

Au cours de la même année, elle se produit également sur la scène hollywodienne, au Hollywood Palladium. Un concert qui lui permet de poser une empreinte dans le vaste monde musical des États-Unis, mais qui ne parvient pas pour autant à la propulser au sommet. Ses titres étant encore en thaïlandais.

C'est seulement en 2004 que son premier album en anglais, intitulé « I believe », fait son apparition sur Colombia Records. Un opus particulièrement révélateur qui, avec le titre « Sexy, naughty, bitchy » au premier rang, dévoile une Tata Young mûre et sexy.

Bien que ce single suscite des controverses dans certains pays comme la Malaisie, il parvient à faire remarquer Tata Young sur le plateau international.

Après la Thaïlande, la Malaisie, la Chine, ou encore l'Indonésie, « I believe » sillonne également le territoire japonais et y est même vendu à plus de 300 000 exemplaires, sans oublier un rang privilégié dans les charts.

Une intro internationale réussie pour l'artiste. « Ready for love »

En 2006, le deuxième album en anglais de Tata Young « Temperature rising » fait sa sortie dans les bacs. L'opus, comprenant des oeuvres de Paul McCartney, Diane Warren et Natasha Bedingfield, est également bien accueilli par le public et sera suivi par « Ready for love » en 2009.

Ce troisième album, produit en collaboration avec Sony BMG Europe, ne tardera pas à faire connaître Tata Young dans les pays occidentaux, avec le titre éponyme à l'honneur.

En dehors de sa carrière de chanteuse, Tata Young sillonne également le monde du cinéma. Elle joue entre autres dans « The red bike story » en 1997, dans « O négatif » en 1998 et enregistre également le titre « Dhoom dhoom » pour le film « Dhoom » de Bollywood.

Notons également une apparition sur « Bitter / Sweet » en 2009.

À part ses talents, la beauté de Tata Young ne passe pas non plus inaperçue et l'artiste est même élue parmi les 50 femmes les plus sexy du monde par la presse de la Malaisie.

Sans oublier que, étant une femme de coeur, elle s'applique intensément dans les causes humanitaires. Elle a participé entre autres au programme de lutte contre le SIDA du Père Joe Maier et a également offert une assistance aux enfants thaïlandais par l'intermédiaire de sa compagnie Tata Entertainment.