EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Planet Hit «««

KIRSTEN DUNST

  • Nom : KIRSTEN CAROLINE
  • Prénom : Dunst
  • Date de naissance : 30/04/1982
  • Lieu de naissance : Point Pleasant, Etats-Unis
  • Nationalité : Américaine
  • Kirsten Caroline Dunst est une actrice américaine, née le 30 avril 1982 dans le New Jersey, à Point Pleasant. Faisant sa première apparition à l'écran à l'âge de trois ans, dans des spots de publicité, elle entame sa carrière professionnelle dans le monde du mannequinat, avant de s'orienter vers le cinéma. Talents à l'honneur, elle décroche son premier rôle à l'âge de sept ans, dans le film de Woody Allen « New York stories ». Depuis, Kirsten Dunst ne cesse d'enchaîner les rôles, attirant l'attention de grands réalisateurs.

Evènements

1995 - "Entretien avec un vampire", Saturn Award de la meilleure jeune performance

2006 - sortie du film "Marie-Antoinette"

2009 - sortie du film "All good things"

Biographie

Un démarrage précoce

D'origine allemande par son père Klaus Dunst et suédoise par sa mère Inez, Kirsten Dunst passe ses sept premières années à Point Pleasant, avant de débarquer à Los Angeles. À peine âgée de trois ans, elle se familiarise déjà avec la caméra, en tournant dans des spots publicitaires puis, pendant quelques années, elle va devenir mannequin.

Impossible à ne pas remarquer, les talents de Kirsten Dunst attirent facilement l'attention des réalisateurs. En 1989, alors qu'elle n'est encore qu'une enfant, elle décroche son premier rôle dans « New York stories », un film de Woody Allen . Elle n'est pourtant pas encore créditée au générique.

C'est seulement en 1990, dans le « Bûcher des vanités » de Brian De Palma, que son nom figurera pour la première fois à l'écran. S'ensuivent automatiquement bon nombre de rôles. La jeune actrice se retrouvera entre autres dans la série de Daniel L ipman et Ron Cowen, « Les soeurs Reed » en 1993 et sera également dans la fiction de Gene Roddenberry « Star trek: la nouvelle génération », dans la même année.

Le rô le de Claudia dans « Entretien avec un vampire » lui est également attribué en 1994. Un personnage qui lui vaudra d'ailleurs une nomination aux Golden Globes, lui ouvrant désormais la porte du succès. La consécration

Les années 90 marquent pour Kirsten Dunst le rendez-vous avec la gloire. Une période particulièrement fructueuse lors de laquelle l'actrice enchaînera les grandes apparitions, se hissant fabuleusement au summum de sa carrière.

Elle se retrouvera notamment dans « Les quatre filles du docteur March » de Gillian Armstrong en 1994, dans le rôle d'Amy March étant petite, et sera également à l'affiche de « Jumanji » une année plus tard, aux côtés de Robin Williams .

« Les anges du bonheur » en 1996, « Des hommes d'influence » en 1997, ou encore « True heart » de Catherine Cyran dans la même foulée, Kirsten Dunst sillonne désormais la cour des grands. Et ce n'est encore que le début. Car ayant parfaitement fait ses preuves, l'actrice se fait de plus en plus demander.

En 1999, elle se démarquera à nouveau dans « Virgin suicides », ainsi que dans « Belles à mourir » de Michael Patrick Jann, après avoir prêté sa voix à « Anastasia » et à « Kiki la petite sorcière » l'année précédente.

S'ensuivent des rôles de plus en plus importants, si l'on ne cite que celui de Torrance Shipman dans « American girls » réalisé par Peyton Reed en 2000, ou encore celui de Nicole Oakley dans « Crazy/Beautiful » en 2001.

Une année plus tard, l'actrice atteint l'apogée en incarnant le rô le de Mary J ane Watson dans « Spider-man » de Sam Raimi. Des talents intarissables

Propulsée au summum grâce à « l'homme araignée », Kirsten Dunst se retrouve désormais sur la liste des plus grandes actrices, faisant fondre en char me de s réalisateurs de renom. Après le premier épisode de « Spider-man » en 2002, dont la suite mettra encore l'actrice à l'affiche jusqu'en 2007, elle se faufile au coeur du film d'Edward Solomon « Levity » en 2003, incarnant Sofia Mellinger.

« Le sourire de Mona Lisa » de Mike Newell la mettra également à l'honneur dans la même année, aux côtés de Julia Roberts . Un an plus tard, elle se verra être la partenaire de Jim Carrey dans « Eternal sunshine of the spotless mind » de Michel Gondry et en 2005, on la retrouve dans « Rencontres à Elizabethtown » de Cameron Crowe aux côtés d'Orlando Bloom .

Critiques élogieuses au rendez-vous, Kirsten Dunst monte une nouvelle fois la marche du succès dans « Marie-Antoinette » de Sofia Coppola en 2006. Un long-métrage dans lequel elle incarne le personnage éponyme, se retrouvant ainsi pour la première fois la meneuse principa le de l'histoire.

Elle enchaîne avec « Un anglais à New York » de Robert B. Weide en 2008, « All good things » de Andrew Jarecki un an plus tard.

En 2011, Kirsten Dunst incarnerait le rôle d Eve dans « Upside down » de Juan Diego Solanas.