EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Total Music «««

JEAN HUGUES ANGLADE

  • Nom : JEAN HUGUES
  • Prénom : Anglade
  • Date de naissance : 29/07/1955
  • Lieu de naissance : Thouars, France
  • Nationalité : française
  • Jean-Hugues Anglade est un acteur, réalisateur et scénariste français âgé de 55 ans. Après cinq années d'études au sein du Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris, il se révèle au public en 1983 avec le film de Patrice Chéreau « L'Homme blessé ». Son talent mélangé à un long parcours ponctué de hauts et des bas l'emmène aujourd'hui au devant du cinéma français et international. Ayant ainsi connu quelques succès dans les années 80 et 90 avec notamment « 37°2 le matin » sorti en 1986 et « Nikita » en 1990, il séduit de nouveau son public depuis 2008 avec deux séries télévisées à succès à l'instar de « Braquo » sur Canal+.

Evènements

Biographie

Ses débuts

Jean-Hugues Anglade voit le jour le 25 juillet 1955 à Thouars. Fils d'un père vétérinaire et d'une mère assistante sociale, il se passionne pendant son enfance pour la musique.

Il décide à 20 ans d'intégrer le Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris pour y suivre des études en art dramatique.

Admis dans la classe du metteur en scène Antoine Vitez qui lui proposera un rôle dans « Bérénice » en 1980, Jean-Hugues Anglade fait ses premiers pas de comédien seulement deux ans après son entrée au conservatoire.

En 1977, c'est au petit écran qu'il joue ainsi dans « Un comique né ». Ses débuts au grand écran se feront en 1981 avec un film de Pierre Lary « L'indiscrétion ». La révélation

Jean-Hugues Anglade va s'imposer pour la première fois au cinéma avec « L'homme blessé » de Patrice Chéreau en 1983 où il joue le rôle d'un homosexuel troublé. Sa prestation fut elle, que l'acteur est nominé Meilleur espoir masculin aux Césars en 1984.

Jouant dans « La diagonale du fou » cette même année, Jean-Hugues Anglade renoue avec le succès grâce au long-métrage « Subway » réalisé par Luc Besson , sorti en salles en 1985.

L'ultime consécration viendra cependant avec le rô le de Zorg qu'il tient dans « 37°2 le matin » de Jean-Jacques Beineix et aux côtés de Béatrice Dalle. Il obtient de ces deux films deux Césars du meilleur acteur.

Fort de ses succès et figurant désormais parmi les acteurs les plus en vue de sa génération, Jean-Hugues Anglade tourne dans « Nocturne indien » d'Alain Corneau en 1989 avant de rejoindre Luc Besson avec « Nikita » en 1990 et de retrouver Patrice Chéreau en 1994 dans « La reine Margot ».

Interprétant le roi Charles IX dans « La reine Margot », le rôle lui vaudra un autre César du meilleur second rôle en 1995. La carrière internationale

Alors qu'il baignait encore dans le succès, Jean-Hugues Anglade décide d'un simple coup de tête de tenter l'aventure derrière la caméra en se mettant à la réalisation en 1996.

Dirigeant Pamela Soo sur le long-métrage « Tonka », ce dernier est fortement critiqué par le public à sa sortie en 1997. Il reprend par la suite sa casquette d'acteur, mais les films qui suivent se révéleront être des échecs pour ne citer que « Le prof » en 2000 ou « Sueurs », deux ans plus tard.

Il décide alors de poursuivre sa carrière aux États-Unis en jouant dans « Dark summer » avec Connie Nielsen en 2002 et dans « Taking lives » aux côtés d'Ange lina Jolie en 2004.

De retour en France, il est à l'affiche de « La face cachée » de Bernard Campan en 2007 et dans quelques séries télévisées à l'instar de « Braquo » diffusée sur Canal + à travers il renoue avec le grand succès.

Il revient au grand écran en 2009 avec « Persécution » de son réalisateur de prédilection, Patrice Chéreau. Jean-Hugues Anglade serait attendu dans « Men don't lie » en 2010.