EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

COLINE SERREAU

  • Nom : COLINE
  • Prénom : Serreau
  • Date de naissance : 29/10/1947
  • Lieu de naissance : Paris, France
  • Nationalité : française
  • Révélée mondialement par le film « Trois hommes et un couffin » au milieu des années 1980, Coline Serreau est une réalisatrice, comédienne et non moins compositrice de talent. Egalement scénariste, parfois metteur en scène et apparaissant en tant qu'actrice dans près d'une demi douzaine de films, c'est à Paris que cette personnalité du cinéma et du théâtre français pousse son premier cri le vingt-neuvième jour du mois d'octobre 1947.

Evènements

1992 - sortie du film "La crise"

Biographie

Des Lettres et de la musique? vers l'art dramatique

Baignée dès ses premières années dans l'univers de l'art, avec une mère écrivain et un père travaillant dans la mise en scène, la fille de Jean-Marie et Geneviève Serreau ne quittera pas ce monde artistique depuis ses tendres années.

Une fois son bac obtenu, Coline Serreau s'immerge en effet, complètement dans l'art. Elle étudie les Lettres, s'intéresse à la musique en intégrant le Conservatoire et suit les enseignements d'une certaine Annie Fratellini. Classique ou contemporaine, la danse ne sera pas non plus épargnée par la jeune artiste.

Vers la fin des années 1960, l'irrésistible appel des planches atteindra Coline Serreau qui rejoindra la Rue Blanche. Si ses premiers pas sur scène se feront en 1970, la comédienne en herbe travaille dès l'an 1969 à ses premiers scénarii, cette même année qui marque son entrée à la Comédie Française.

Polyvalente et talentueuse, ses écrits touchent aussi bien l'univers théâtral, le septième art que l'opéra. Les débuts au cinéma

Jouant un rôle dans « On s'est trompé d'histoire d'amour », ce film sera la première signature de Coline Serreau en tant que scénariste. Elle n'attendra pas longtemps pour passer à la réalisation.

Après le film documentaire « Mais qu'est-ce qu'elles veulent » en 1975, le long-métrage « Pourquoi pas! » est un succès critique pour la carrière de réalisatrice de Coline Serreau. Par la suite, « Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux » sort dans les salles en 1982, précédant le triomphal « Trois hommes et un couffin ».

Réunissant trois talentueux acteurs, l'énorme succès de l'oeuvre marque la consécration de la réalisatrice qui est également derrière le scénario du film. Relatant l'histoire d'un trio masculin de célibataires qui doivent faire face à la paternité ? au temps où la parité des genres est plus que d'actualité ?, le mélodramatique semble réussir à Coline Serreau qui voit « La crise », en 1992, suivre le même chemin du succès que « Trois hommes et un couffin ».

Excellente observatrice du quotidien de ses contemporains, Coline Serreau démontre dès ses premiers films son penchant pour la moralité. Ses inspirations fabulistes se ressentent ainsi dans « Pourquoi pas! », « Tels pères, telle fille » sorti en 1990 ou encore « La crise ».

Dans ce dernier film, elle met à l'affiche Vincent Lindon qu'elle retrouve en 1996 dans « La belle verte », un film dans lequel elle tiendra son dernier rôle au grand écran. Le théâtre, la musique? et la suite

Cinq années passeront avant que la réalisatrice Coline Serreau ne revienne au grand écran avec la sortie de « Chaos », qui voit un Vincent Lindon partageant cette fois-ci l'affiche avec une certaine Catherine Frot. Les six nominations aux César que le film reçoit parlent d'elles-mêmes du succès critique de ce dernier.

L'année suivante verra la sortie d'une suite du grand premier succès de la réalisatrice française « 18 ans après », regroupant les mêmes acteurs. Renouant alors avec l'univers de la comédie, Coline Serreau a pour actrice principale Muriel Robin dans la comédie « Saint-Jacques... La Mecque », en 2005.

Un clin d'oeil à ses talents de musicienne, Coline Serreau est derrière la musique de « Saint-Jacques... La Mecque ». Quelques années plus tôt, la réalisatrice s'est faite compositrice de la musique du long-métrage « La belle verte ». Elle signe également la musique du film « 18 ans après » et est à la direction de La chorale du Delta à partir de 2003.

Quant à sa carrière sur les planches, du « Le soir des diplomates » en 1972 à « L'École des femmes de Molière » en 1996, Coline Serreau aura joué dans un nombre de pièces pratiquement égal au nombre de ses films en tant qu'actrice.

Parmi ses plus notables prestations, l'on peut citer « Quisaitout et Grobêta », jouée en 1994 et qui lui vaudra cinq Molière. En 2010, elle est derrière la réalisation d'un film documentaire « Solutions locales pour un désordre global ».