EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

CLAUDE RICH

  • Nom : CLAUDE ROBERT
  • Prénom : Rich
  • Date de naissance : 08/02/1929
  • Lieu de naissance : Strasbourg, France
  • Nationalité : française
  • Artiste à part entière, Claude Rich fait figure de proue dans le domaine du septième art. C'est un personnage qui a marqué le public du petit écran grâce à sa flexibilité et son expertise, résultats de plusieurs années d'expériences. Tantôt il incarne la rigueur et adopte son air sérieux. Tantôt, le voilà qui charme les spectateurs avec sa jovialité défiant les signes de l'âge. On le qualifierait de caméléon, car il peut jouer n'importe quel rôle qui lui est offert. Cette particularité lui a valu cinq nominations aux César et cinq nominations aux Molière sans oublier divers prix, en guise de récompenses pour ses qualités personnelles.

Evènements

1963 - sortie du film "Les tontons flingueurs"

1994 - sortie du film "La fille de D'Artagnan"

Biographie

L'éveil d'une forte potentialité

Si 1929 est une année noire pour l'économie américaine, elle demeure une année de bon augure pour la culture française. En effet, le 8 février de cette année, Claude Rich voit ses premiers rayons de soleil à Strasbourg.

Devenu orphelin de père à très jeune âge, cet enfant commence à éveiller sa créativité et sa joie de vivre en faisant le clown dans son monde menacé en permanence par la guerre. Issu d'une famille assez nombreuse et ayant un sens de responsabilité très prononcé, l'artiste dans l'âme accepte de travailler dans une banque afin de subvenir aux besoins financiers de la famille.

Pourtant, malgré les divers avantages alléchants rattachés à ce travail, il ne reste pas longtemps dans le secteur financier. Il préfère suivre la voie que lui dictent son coeur et sa passion. Un parcours riche

Claude Rich s'initie au métier de l'art cinématographique au Conservatoire national supérieur d'art dramatique. Vers 1955, il se voit propulsé dans le cinéma et le théâtre grâce à son rôle dans le film de René Clair intitulé « Les grandes manoeuvres ».

Plusieurs rôles s'enchaînent par la suite pour ne citer que « C'est arrivé à Aden » de Michel Boisrond en 1956, « Tout l'or du monde » de René Clair en 1961 et « Le souper » d'Edouard Molinaro en 1992. Ce dernier lui a valu une reconnaissance au César du meilleur acteur en 1993.

Des rôles dans le théâtre se multiplient également pour cet acteur, même lorsqu'il est encore élève. Jusqu'à maintenant, on recense son apparition dans plus d'une trentaine de pièces, à savoir « Roméo et Juliette » mise en scène en 1952 par Julien Bertheau, « Les amants novices » de Jean Bernard-Luc mise en scène en 1955 par Jean Mercure ou encore « Le diable rouge » d'Antoine Rault en 2008. Les collaborations d'une longue carrière

Dans les années cinquante, Claude Rich est alors une star montante. Une période au cours de laquelle, il essaie de gagner la confiance des réalisateurs.

Le long de sa carrière, cet artiste du cinéma français a bénéficié d'une collaboration étroite avec des réalisateurs de renom, entre autres, Pierre Schoendoerffer, Bruno Podalydès, Bertrand Tavernier et ainsi que bon nombres d'autres.

René Clair, un des premiers réalisateurs qui ont misé sur son talent, lui offre des rôles dans des longs-métrages comme « La Française et l'amour », dont la réalisation voit la participation d'autres réalisateurs.

Par la suite, Claude Rich commence à assurer des prestations avec l'encadrement d'Edouard Molinaro avec « La chasse à l'homme » et puis en 1973, il joue dans « L'ironie du sort ». La majorité des quelques soixante dizaine de films où il déploie son savoir-faire ont connu beaucoup de succès. Ce qui raffermit son image malgré son âge avancé.

En 2009, l'acteur est nommé au César du meilleur second rôle pour sa prestation dans « Aide-toi, le ciel t'aidera ».