EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» Aucune émission n'est en cours «««

CARY ELWES

  • Nom : IVAN SIMON CARY
  • Prénom : Elwes
  • Date de naissance : 26/10/1962
  • Lieu de naissance : Londres, Royaume-Uni
  • Nationalité : Anglaise
  • Le CV de Cary Elwes parle pour l'immensité de son génie. Il faut dire que ses origines le disposaient assez à embrasser une carrière artistique qui se démarque. Débutant au cinéma à la fin des années 70, l'acteur traverse toutes les décennies suivantes avec l'assurance que seuls savent acquérir les gens talentueux. De son inaugural « Yesterday's hero » à « Psych 9 », en passant par l'incontournable « Jours de tonnerre », le Britannique a su montrer toutes les facettes d'un acteur qui assure. Également producteur, Cary Elwes est de ces personnages que rien ne semble jamais arrêter.

Evènements

1979 - "Yesterday's hero", premiers pas d'acteur

1984 - sortie du film "Another country"

1990 - Russ Wheeler dans "Jours de tonnerre"

1992 - sortie du film "Leather jackets"

1997 - Lieutenant David Ferris dans "The informant"

2004 - sortie du film "Saw"

2007 - naissance de Dominique, fille de Cary Elwes

2010 - Lawrence Gordon dans "Saw 3D"

Biographie

Tombé dans l'art en étant petit

Le destin de Cary Elwes semble tracé dès sa naissance. Mère décoratrice, père artiste-peintre, deux frères aînés qui embrassent plus tard la voie de l'art. Le 26 octobre 1962, Ivan Simon Cary Elwes n'est encore qu'un poupin qui vient élargir la fratrie à trois. Mais quelque part, cela devait se sentir qu'il allait lui aussi se tailler son chemin, à la suite de ses aînés.

Pour s'y préparer, il fait d'abord école, comme il se doit, à Harrow. En 1980, c'est aux États-Unis qu'il se dirige pour faire ses premières armes en art. Il s'attache à étudier l'histoire et la philo, tout en s'initiant aux arts dramatiques au sein du Sarah Lawrence College.

Deux ans lui suffisent pour découvrir les ficelles du métier et Cary Elwes n'attend pas pour démarrer sa carrière. Il commence par un petit rôle de danseur de disco, en 1979. Mais il faut attendre 1984 pour que l'acteur prenne son réel envol, avec « Another country ». Le rôle qu'il campe dans ce drame fortement applaudi lui ouvre nombre d'opportunités. De « Lady Jane » à « Leather jackets »

Ayant convaincu la majorité dans son rôle de James Harcourt, Cary Elwes ne tarde pas à multiplier les contrats. Il apparaît, pour commencer, dans « Lady Jane » de Trevor Nunn. Un rôle taillé sur mesure pour cet ancien étudiant en Histoire.

On le remarque dans « The princess bride », en 1987, où il campe son premier rôle dans une comédie. Il multiplie les expériences et se fait solliciter tour à tour par Edward Zwick et Adam Rifkin. En 1990 sortait un film qui fit assez parler de lui. « Jours de tonnerre » de Tony Scott compte Cary Elwes dans sa riche distribution.

Deux ans plus tard, c'est une autre facette de son talent qu'il révèle, en campant le personnage de Dobbs, pour Lee Drysdale. Ce « Leather jackets » inaugure pour l'acteur un certain nombre de rôles de méchant. Un parcours sans faute

Cary Elwes semble faire partie des personnes à qui tout réussit. L'acteur n'a pas tôt fini d'assurer un rôle que les réalisateurs se poussent au portillon. Inoccupé est un terme inconnu du père de Dominique, la petite fille qui illumine sa vie et celle de sa femme Lisa Marie Kurbikoff, depuis 2007. Son répertoire a de quoi époustoufler.

Le personnage mélange allègrement drames et genres moins sombres. Entre 1994 et 2004, il aligne « Le livre de la jungle », « Le collectionneur » et « L'ombre du vampire », entre autres. Le petit écran lui fait les yeux doux pour nombre de séries, entre « Seinfeld » en 1996, « X-Files » et « New York unité spéciale ».

Il fait un détour remarqué, du côté de la production, à compter de 1992. Mais rien ne l'éloigne jamais trop de ses premiers amours. 2010 est déjà riche de plusieurs rôles, dont celui joué dans l'horreur « Saw VII », prévu en octobre. L'agenda de Cary Elwes n'est même déjà plus vierge pour l'an prochain, où il renouera avec un genre plus léger.