EN CE MOMENT SUR NRJ
»»» My NRJ Week End «««

PASCALE ARBILLOT

  • Nom : PASCALE
  • Prénom : Arbillot
  • Date de naissance : 17/04/1970
  • Lieu de naissance : France
  • Nationalité : française
  • Passionnée par la comédie, Pascale Arbillot ne se destinait pas à l'origine à une carrière d'actrice. Après avoir suivi de brillantes études, elle décide de faire ses premiers pas sur les planches qui l'ouvrira par la suite pour des rôles au cinéma et à la télévision. Vivant jusqu'au bout sa passion pour la comédie, le public a le plaisir de l'admirer dans un bon nombre de personnages. Belle et talentueuse, Pascale Arbillot fait partager son rêve aux spectateurs en révélant le meilleur d'elle même à chaque interprétation. Les inconditionnels sont ici face à une actrice passionnée qui a plus d'un tour dans son sac.

Evènements

Biographie

Une reconversion réussie

Née le 17 avril 1970, l'actrice française Pascale Arbillot ambitionne depuis toujours de briller dans des rôles au cinéma, à la télévision ou au théâtre. Pourtant, elle va d'abord suivre des études en Sciences Po, qu'elle réussit brillamment, avant de revenir à sa première vocation.

Le choix s'avère judicieux puisque la comédienne possède un réel don pour la comédie et s'illustre avec aisance en interprétant ses touts premiers rôles. Après un petit détour par le théâtre en 1994 sous la tutelle de Jean Périmony, Pascale Arbillot passe par le petit écran en obtenant un rôle dans le film intitulé, « L'affaire ». La comédienne y incarne le personnage d'une infirmière dans ce policier de Sergio Gobbi.

Un an après, elle enchaîne avec la série « Nestor Burma » avant de rejoindre Véronique Genest dans la série culte d'Alexis Lecaye, « Julie Lescaut ». La même année, le public la retrouve dans une autre célèbre série « Les Cordier, juge et flic » où elle joue durant trois saisons.

Ne se cantonnant pas à des rôles pour le petit écran, Pascale Arbillot tourne également au cinéma. Elle se retrouve notamment à l'affiche du drame sentimental « Le sourire du clown » du réalisateur Éric Besnard, sorti en 1999.

Ce premier grand rôle est suivi en 2000, par une interprétation dans « L'extraterrestre » de Didier Bourdon. Douée sur les planches comme sur les plateaux de tournage

A l'aise dans une grande diversité de rôles, Pascale Arbillot se met en 2003 derrière le personnage d'un juge, dans le film « Toutes les filles sont folles ». Ce long métrage réalisé par Pascale Pouzadoux a remporté plusieurs récompenses dont un au Festival international du film de l'Outaouais pour le Prix du public.

Il a également obtenu la Mention spéciale du Jury lors du Festival international de comédie de l'Alpe d'Huez ainsi que le Prix de la meilleure bande originale du Festival de Paris Île-de-France.

La même année, l'actrice effectue son deuxième passage sur les planches en jouant dans une pièce d'Henrik Ibsen, ayant comme titre « Hedda Gabler » avec une mise en scène de Roman Polanski. Un an plus tard, Pascale Arbillot est la vedette d'une oeuvre de Marivaux, mise en scène par Nicolas Briançon et qui s'intitule « Le Prince travesti ».

Parallèlement, elle tourne dans la série télévisée « Maigret », adaptée du livre de Georges Simenon, ainsi que dans la comédie romantique d'Arnaud Viard « Clara et moi ». Elle revient sur la scène en 2006 en interprétant un rôle au théâtre de l'Atelier dans une pièce écrite par Woody Allen, intitulée « Adultères » et mise en scène par Benoît Lavigne. Quelques mérites pour une grande star

Les interprétations de Pascale Arbillot la rendent non seulement célèbre mais lui font aussi décrocher des prix. En 2008, a prestation dans le film « Parlez moi de la pluie » du réalisateur Agnès Jaoui, vaut à la comédienne le Prix Raimu de la comédie.

Cette même année, le public la voit également dans « Notre univers impitoyable », un long métrage de Léa Fazer qui parle de la rivalité professionnelle entre un couple. Suite à sa prestation dans ce film, l'actrice française obtient au Festival international de comédie de l'Alpe d'Huez, le très convoité Prix d'interprétation.

L'année suivante, elle joue aux côtés de Gad Elmaleh dans le film « Coco », une comédie où elle interprète la femme de l'excentrique Coco. L'humoriste étant également le réalisateur du film.

Après quelques films tournés en 2010 comme « Les meilleurs amis du monde » de Julien Rambaldi et « Les petits mouchoirs » de Guillaume Canet. Dans ce film, elle se met dans la peau d'une épouse maniaco-dépressive.

Pascale Arbillot est à l'affiche de « L'amour, la mort, les fringues ». Écrite par Nora et Delia Ephron, la pièce est mise en scène par Danièle Thompson.